MEIWAY, UN MUSICIEN SANS FAILLE

30 ans de carrière du ZOBLAZO
MEIWAY
Meiway, l'ambassadeur de la musique ivoirienne à 30 ans de carrière
Meiway, l'embassadeur de la musique ivoirienne
MEIWAY, le créateur du Zoblazo

MEIWAY, L’EMBASSADEUR DE LA MUSIQUE IVOIRIENNE

Avec un grand-père musicien, un père accordéoniste à ses heures perdues, une mère et une sœur aînée choristes de paroisse catholique, Frédéric Désiré Ehui alias Meiway avait un boulevard tout tracé vers la destination musique. Et c’est tout naturellement qu’entre 9 et 16 ans, il commence à chanter à la gloire de Dieu, comme sa mère et sa sœur aînée. 

Lire aussi: Top 5 des femmes de célébrités excellentes en business



Pendant ses années collège, le jeune se lie d’amitié avec un membre de « Pace », le groupe musical du collège. Son assiduité aux répétitions va surtout fini par payer lorsqu’il remplace un des choristes et fini par toucher aux percussions. Outre les pace, Meiway devient aussi membre de plusieurs autres jeunes orchestres dont Lynx Groupe. Mais c’est surtout le groupe Pace qui le mène à sa toute première compétition musicale, en 1978. Notamment, le groupe est classé second à podium (concours de jeunes orchestres de la Télévision ivoirienne) cette année-là.

UNE PREMIÈRE EXPÉRIENCE MUSICALE ENRICHISSANTE

Malheureusement, le groupe se disloque à la suite des querelles sur la répartition des lots de podium 1978. Mais à quelque chose, malheur est bon, dit-on. Meiway part donc créer son propre groupe qu’il nomme les génitos. Un nom qui est à l’image de l’actualité sociale du moment, une lutte des classes entre les grotos (les nantis) aux génitaux (les pauvres). En 1981, c’est la consécration pour lui et son groupe. Apres ce succès, les tournées se multiplient pour lui et son groupe. Mais 1985, Meiway décide de partir en France, pour y approfondir ses connaissances musicales. Là-bas, il monte un nouveau groupe, Défense d’Ivoire, composé notamment de musiciens africains, algériens, et français. Avec ce groupe il remporte le prix du club parisien « l’Excalibur ».

Pendant son séjour hexagonal, Meiway s’acharne au travaille pour financer son premier album. Ayibebou sort en 1989. Un disque sur lequel donne les prémices de son style musical “le zoblazo”. Un brassage de différents folklores du groupe akan originaire du sud de la côte d’ivoire. C’est aussi un rythme basé sur des percussions qui se danse avec les mouchoirs blancs. Notamment, c’est un succès fou qu’il rencontre avec ce titre.

UN SUCCÈS PHÉNOMÉNAL

Désormais, avec une grande régularité dans leur titre, dans leur fréquence, ses albums sortent tous les deux ans. Mais surtout avec des rythmes qui réjouissent le cœur de tous ceux qui l’entendent.

Lire aussi: UFAO DAMES 2019, 2è EDITION

LES MERITES EN DISENT LONG SUR SA CARRIERE

Meiway, primé par le président Alasane Ouattara et la première dame Dominique Ouattara.

En effet, pour son talent on lui attribue le titre de
“Le professeur Awolowoh ou encore “Le génie de Kpalèzou“. Il est aussi ambassadeur de la lutte contre le SIDA en Côte d’Ivoire, des NZIMA KOTOKO et de Grand Bassam patrimoine mondial de l’UNESCO. De 100 % à 1000 % Zoblazo et aujourd’hui ans se sont écoulés, mais MEIWAY reste éternel…


1990 : Trophée du meilleur artiste de Côte d’Ivoire 1991 : Meilleur artiste Afro-Caraïbes (African Music Awards) 1994 : Meilleur prestation scénique (African Music Awards) 1995 : Wembélé d’or (Nuit du Poro) 1996 : Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Kora Music Awards). 1997 : Coupe de l’excellence (Prix national des arts et de la culture en Côte d’Ivoire)          -Meilleur album “Les génies vous parlent” (Nuit des As)          -Prix du cœur d’or (Cœur en action)

1998 : Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest, Meilleur arrangeur, Meilleur clip vidéo Africain (Kora Music Awards).          -Super clip d’or “Les génies vous parlent” (Radiodiffusion télévision Ivoirienne).          -Meilleur artiste live (Nuit des As)        – Meilleur clip vidéo Africain (African Music Awards).  2003 : Prix de l’intégration Africaine (Kundé d’or au Burkina Faso)

DES HONNEURS QUI N’EN FINISSENT PAS

Meiway, honoré Canal D'OR 2017 au Cameroun

2003 : Prix de l’intégration Africaine (Kundé d’or au Burkina Faso)

2005 : Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Tamani d’or au Mali)  – Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Kundé d’or au Burkina Faso).     -Meilleur artiste Ivoirien tiercé d’or (Tiercé gagnant)      -Meilleur artiste homme, Meilleur artiste de variétés, Top des tops d’or (Top Visages Côte d’Ivoire). 2006 : Meilleur artiste Ivoirien (Ivoire Diaspora Awards) 2010 : Meilleur artiste Africain (Tamani d’or au Mali) – CANAL D’OR 2017 À YAOUNDÉ AU CAMEROUN

MEIWAY, 30 ANS DE CARRIÈRE

Frederic Ehui Meiway

Meiway envisage célébrer très bientôt un grand événement à l’occasion de son anniversaire de carrière. A cet effet il a sollicité le parrainage du chef du gouvernement pour la célébration de ses 30 ans de musicale.

« Le Chef du gouvernement a salué la démarche et félicité l’artiste pour sa contribution au rayonnement de la musique ivoirienne depuis des décennies », indique-t-on.

Meiway célébrera ses trois décennies artistiques à travers des spectacles éclatés dans différentes régions du pays d’ici octobre à décembre 2019.

Célébrités

Lire aussi ...

0 thoughts on “MEIWAY, UN MUSICIEN SANS FAILLE”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le net

Jouez & Gagnez